idee cuisine
Publié le - 2360 aff. -

Brigitte Sillam vous présente la galette des rois

Suite à la Saint Silvestre et aux fêtes de Noël l'on célèbre en France l'Epiphanie, l'occasion de déguster une bonne galette des rois. Mais savez-vous d'où vient cette tradition ? Pourquoi la fève ? Quelle est, entre la galette à la frangipane et la brioche, le véritable gâteau des rois ? Découvrons le ensemble avec Brigitte Sillam !

Origine et date de l'Epiphanie

On sait que la tradition trouve ses origines dans l'histoire de la religion chrétienne lorsque les trois rois mages Gaspard, Melchior et Balthazar se sont rendus à Bethléemn offrir des présents à l'enfant Jésus né 12 jours plus tôt. On célèbrerait donc la tradition le 6 janvier mais cette date tombant généralement un jour de semaine, la date de l'Epiphanie aurait pour des raisons pratiques été transférée au second dimanche suivant Noël.

Mais, de façon générale, on déguste le gâteau des rois au cours des 15 premiers jours du mois de Janvier. Pas besoin donc de se limiter au premier dimanche ou au 6 Janvier ! En tant qu’adepte des pâtisseries, moi, Brigitte.S, n’hésite pas à profiter de ces deux semaines pour préparer et me régaler de ces délicieux gâteaux ! Toutefois, l'Epiphanie aurait déjà été célébrée avant même cet évènement religieux, et de façon générale, antérieurement à l'avènement de la religion chrétienne.

Elle remonterait en effet à l'ère antique où l'on fêtait le roi Dionysos (dieu de la vigne, du vin, de la fête et des excès et étroitement en lien avec les cycles saisonniers et la pousse de la végétation). Le milieu de l'hiver symboliserait en effet le retour de la lumière et la résurrection de Dionysos et donc par extension la renaissance de la végétation. L'Epiphanie trouve aussi ses origines dans une fête païenne où était célébré cette fois-ci un dieu : Saturne. La fête porte d'ailleurs le nom de "Saturnales" pour cette raison.

Le gâteau et la fève

Les premiers partages d'une galette datent du XIII et XIVe siècles : celle-ci se divisait en nombre de convives au repas plus une part supplémentaire appelée "la part du pauvre". De forme ronde et de couleur dorée, elle faisait clairement référence au soleil, un lien direct avec le culte des moissons de Dionysos ou de Saturne. La galette prendra ensuite au Moyen-âge l'appellation de "gâteau des rois" en référence, selon certains, à la redevance versées aux seigneurs et généralement accompagnée d'une pâtisserie.

La fève daterait quant à elle de l'empire romain où le roi d'un festin était tiré au sort via un jeton noir ou blanc. La légende de Peau d'Ane de Charles Perraut contiendrait elle aussi une origine de la fève: Peau d'Ane aurait inspiré celle-ci en oubliant sa bague dans un gâteau destiné à un prince.

Frangipane ou brioche?

A l'origine, le gâteau des rois était un simple pain contenant un haricot en guise de fève. Mais petit à petit, chaque région est venue apporter sa spécificité au gâteau initial. D'un point de vue "authenticité", la brioche se rapprocherait donc le plus du gâteau jadis dégusté, gourmandise à laquelle on a rajouté du sucre et des fruits confis (en particulier en Provence, dans le Languedoc et le Nord de la France). Il faudra attendre le XVIIe siècle pour voir apparaître la galette à la frangipane, sous l'impulsion d'Anne d'Autriche et de Louis XIV.

Idées de recettes

Etant moi même passionnée de pâtisserie, je vous propose de découvrir une variété de recettes via mon compte perso Pinterest B.Sillam ou bien sur le site de cuisine Marmiton.
Bonne dégustation !

Brigitte Sillam, étudiante en droit

Inscrivez une réponse à propos cette pige

Les publications similaires de "Recettes Desserts"

  1. 30 Avril 2017Gâteau d'anniversaire enfant, où trouver comment le décorer ?1497 aff.
  2. 19 Nov. 2016Conseils pour cuisiner avec les enfants !4699 aff.
  3. 8 Fév. 2016Du linge pour avoir une belle table !1448 aff.
  4. 23 Avril 2014Cheesecake aux abricots3123 aff.
  5. 23 Avril 2014Crème au chocolat3377 aff.
  6. 23 Avril 2014Madeleines maison967 aff.